Alimentation chez les jeunes

Les années étudiantes qui sont les périodes de rupture avec le cercle familial et la première prise d’indépendance représentent pour les jeunes une étape très importante dans la construction de leurs habitudes alimentaires.

Comment aider les jeunes à avoir un bon équilibre alimentaire ?

En premier lieu, nous devons bien savoir quel sont les déséquilibres ? Après une étude BVA d’il y a quelque années, sur les pratiques alimentaires des populations étudiantes, les principaux déséquilibres alimentaires des jeunes reposeraient sur : des apports nutritionnels déséquilibrés, en général, nous retrouvons une baisse de la consommation des aliments simples chez les jeunes comme les fruits, pains, et légumes par exemple. Au profit de certains produits transformés plus gras et plus sucrés, ce qui va favoriser des apports qui sont trop pauvres en fibres et glucide complexes, et aussi une alimentation trop riche en graisses, sucres et produits animaux. Si 14% ne mangent pas ni fruits ni légumes chaque jour, ils sont 95% à déclarer grignoter entre les repas. Alors que plus de 40% des étudiants aimeraient bénéficier d’actions de promotion de la santé portant sur l’équilibre alimentaire et l’alimentation. Aussi, beaucoup d’initiatives sont mises en place par les acteurs de la prévention pour aider les jeunes pour rééquilibrer leur alimentation et répondre à leur demande d’information sur le sujet. Pour mieux équilibrer l’alimentation des jeunes nous devons : faire trios repas sans sauter le petit déjeuner car ce repas permet d’améliorer la concentration et les performances scolaires. Pratiquer une activité physique régulière. En cas de collation, privilégier les produits peu transformés comme le pain, les produits laitiers ou bien les fruits. Il faut aussi qu’ils mangent des féculents à chaque repas  comme le pain, riz ou bien les pâtes, ils va contribuer aux apports en glucides complexes, et aussi en fibres.

Alimentation des jeunes chinois

Les jeunes chinois, d’habitude si mince sont en train de rejoindre la tendance actuelle qui touche le monde entier d’abord le surpoids puis l’obésité. Des études ont révélé que l’obésité était l’une des maladies qui sont les plus dangereuses qui menaçait les enfants des grandes villes chinoises. Après l’ouverture de la chine sur la culture occidentale, en particulier dans les villes majeures qui se trouvent en chine, les enfants peuvent manger tout ce qu’ils veulent, avec leur emploi du temps qui est toujours très chargé, la restauration rapide est devenue une solution de facilité. A cause de beaucoup d’aliment qui ne sont pas équilibrés chez les jeunes chinois, l’obésité touche de plus en plus de jeune et d’adolescents chinois. Le pourcentage des jeunes qui sont devenues obèses augmente de plus en plus d’année en année. En dix ans, de 2002 à 2012 à cause de l’alimentation des jeunes chinois, le nombre d’enfants chinois obèses de 6 à 17 ans avait triplé selon une étude qui a été réalisée par la Commission nationale pour la santé et le planning familial et publiée en juillet 2015. L’occidentalisation explique l’augmentation de l’obésité en chine. L’alimentation des jeunes chinois, riche en légumes et produits de base est de plus en plus oublier à cause des aliments qui sont gras sucrés et pauvre en fibres, pourtant assimilés au bien-être mais aussi à une progression sociale et économique. Le manque d’activité physique est aussi une cause fondamentale de l’obésité alors il faut apprendre et dire aux enfants qu’il faut avoir une alimentation bien équilibrés et aussi faire des activités physique régulière pour éviter cela. L’étude montre aussi qu’à cause de l’alimentation des jeunes chinois, les garçons sont les plus affectés par l’obésité que les filles, la politique de préférence masculine a expliquer ce phénomène.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *